Hypnose : Comprendre l’autosuggestion

La dernière fois, je vous ai expliqué comment construire une bonne suggestion pour une séance d’hypnose. Mais ce que je ne vous ai pas dit, c’est que notre cerveau reçoit des milliers et des milliers de suggestions par jour. Que ce soit la télévision, internet… et même des situations que vous vivez sont des suggestions. Nous sommes donc entourés de cela.

Libre à nous de l’accepter ou de le rejeter. Mais au final, peu importe ce que nous disons, nous sommes tous suggestibles.

Nos pensées en sont aussi, c’est ce que j’appelle des autosuggestions et croyez-moi, elle peut être l’amie comme la pire ennemie de l’hypnotiseur.

Qu’est-ce qu’une autosuggestion ?

Donc, comme je vous l’ai dit, une autosuggestion est une pensée, vous savez, la petite voix qui raisonne dans notre tête ou encore ces moments qui nous arrivent à parler à nous même.

Ces pensées peuvent être positives, qui peuvent être un facteur important à la réussite d’un projet ou au contraire négatives qui vous font vous sentir mal.

La force d’une suggestion et d’une autosuggestion est efficace si au moins l’un des deux points suivants est respecté :

  • La croyance : c’est quelque chose de très fort. La preuve, certaines personnes croient en Dieu alors qu’ils n’ont eu aucune preuve qu’il existe vraiment. La croyance peut changer  l’état l’esprit d’une personne.
  • L’acceptation : comme je vous l’ai dit, libre à nous d’accepter ou de rejeter une suggestion. Nous ne pouvons pas forcer une personne à faire quelque chose qui est contre sa valeur profonde sous hypnose.

Bien sûr, ces deux points sont indépendants l’une de l’autre. J’ai réussi à hypnotiser beaucoup de personnes qui ne croyaient pas à l’hypnose, parce que finalement ils étaient curieux et cette curiosité l’ont poussé à accepter les suggestions.

Autosuggestion négative pour l’hypnotiseur

Comme je vous l’ai dit, l’autosuggestion peut être la meilleure amie comme la pire ennemie de l’hypnotiseur. Tout dépend de la croyance du volontaire.

Je vais vous raconter une situation que j’ai déjà vécue. Beaucoup me demandent si l’on peut rester coincé dans un état d’hypnose. Puisque que l’hypnose est avant tout un état de relaxation, la réponse est non. Personne n’est resté coincé quand il faisait de la méditation ou encore personne n’a jamais été restée coincée dans un état de sommeil. Mais la force de l’autosuggestion est parfois très forte et surprenante. Elle peut rendre une croyance réelle aux yeux du volontaire.

Un jour, j’ai hypnotisé une personne, avant de la mettre sous un état d’hypnose, je lui parlais pour expliquer ce qu’elle allait ressentir et répondre à ses questions. Ce qu’elle avait oublié de me dire (ou alors c’était enfoui au plus profond de son inconscient), c’est qu’elle avait une crainte qui était la peur d’être bloqué sous hypnose.

Je lui guide donc vers un état de relaxation et au moment où je lui dis, « tu peux ouvrir les yeux », elle commençait à perdre son sang-froid et à ne pas ouvrir les yeux.

Dans ce genre de situation, si vous commencez à paniquer, c’est que vous n’êtes pas un bon hypnotiseur. Car si le volontaire ressent votre inquiétude, alors sa sensation de panique s’intensifiera de plus en plus.

Ma réaction était simple, je garde mon calme, je prends sa main (sans la prévenir) et la secoue doucement en répétant « ouvre les yeux tout simplement ». Ainsi, la personne ne s’attend pas à ce que l’on aille là toucher, donc, je crée un état de surprise pour qu’elle arrive à ouvrir les yeux pour voir ce qui se passe. Comme si nous réveillons une personne qui dort.

Je le répète, il est impossible de rester coincé sous un état d’hypnose, si cela arrive, c’est uniquement la croyance dont l’autosuggestion du volontaire qui est en cause.

Le facteur critique

Le facteur critique est aussi une autosuggestion, nous voyons toute sorte d’hypnose à la télévision et certaines personnes en font des fausses idées qui leur poussent à dire « je ne crois pas à l’hypnose ».

Pour un hypnothérapeute, ce serait un challenge, il chercherait à mieux comprendre son patient pour contourner le facteur critique avec sa façon de parler et des suggestions indirectes.

Après c’est le choix de chacun, si l’hypnotiseur a envie de prendre son temps avec une personne ou non (ce n’est pas mon cas sauf si la personne en a vraiment envie).

Donc pour qu’une séance ait toutes ses chances d’être un succès, il y a deux points à prendre en compte lorsque vous voulez hypnotiser une personne :

  • Elle doit être volontaire : quand je parle d’être volontaire, ce n’est pas dans le sens où vous avez dû un peu la forcer à vivre l’expérience. C’est la personne qui doit le vouloir d’elle-même. Je ne vais jamais proposer une séance aux personnes, je leur dis uniquement que je suis hypnotiseur à eux de me dire s’ils veulent tenter l’expérience et croyez-moi l’hypnose est quelque chose qui fascine, vous trouverez donc toujours des volontaires.
  • Elle doit être prête à vivre l’expérience : tout le monde est suggestible et réceptif à l’hypnose. C’est juste qu’il y a des personnes qui ont la capacité à être prête plus rapidement à vivre l’expérience alors que d’autres, il faudra plus de temps. Il existe de multiples raisons dont une personne n’est pas prête pour une séance comme le manque de confiance, le manque de lâcher prise, mauvaises croyances, etc…

Le facteur critique joue un rôle important à la réussite d’une séance. Elle peut aller dans le sens de l’hypnotiseur comme en être contre.

Récapitulons donc, une auto-suggestion est une pensée, une croyance et un facteur critique. Si vous aviez compris, lorsque nous parlions de l’auto-hypnose, nous utilisons donc des autosuggestions (des suggestions que l’on fait à soi même). Mais il reste présent dans une séance d’hypnose avec un hypnotiseur (fort heureusement). C’est pourquoi, les personnes, qui pensent trop, ne sont pas prêtes à vivre l’expérience.

Cet article est une parenthèse, mais je trouve qu’il est important que nous en parlions. Parce que grâce à une simple autosuggestion, nous pouvons tomber dans des situations surprenantes, voire inédites.

Vincent

La voix de l'inconscientLa voix de l’inconscient

Devenez un vrai hypnotiseur maintenant ! Vous allez apprendre à hypnotiser n’importe qui, n’importe où, n’importe quand et en quelques secondes seulement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*